dimanche 12 mai 2013

Retour vers le fluo II *

 
 















Ceux qui ont lu le premier opus savent bien à quel film je fais référence. Les autres, allez perdre votre après-midi sur ce blog au lieu de rendre ce dossier que votre boss vous réclame depuis 15 jours. Surtout si, comme moi, vous avez eu ce grand bonheur d'avoir un(e) boss qui passe ses journées à chercher une nouvelle maison...Vous avez ma bénédiction !

Pour reprendre le fil de la discussion sous un angle de cinéphile, il est communément admis que le deuxième Opus est moins bon que le premier. L'exception étant Le Parrain II, bien entendu.
Si cela s'insère dans une trilogie, c'est tout ou rien pour le troisième. Mais nous n'en sommes pas encore là.
Cette question est abordée par exemple dans Scream 2, que d'aucun considèrent comme le moins bon des trois (On se souviendra que West Craven est une pointure donc on ne fera aucune référence au quatrième). Bien entendu cela sent déjà le réchauffé, on reprend une idée déjà exploitée et on l'étire comme un chewing-gum dans une pub Hollywood.

Alors, j'ignore totalement quelle sera la qualité de cette suite de chronique. Et je n'oserais pas me prononcer.

Toutefois, faisant référence à mes propres échelles et points de comparaison, je vous assure que le coeur des hommes 2, un de mes films fétiches, est aussi bon, si ce n'est meilleur que le premier. Je ne peux pas encore vous donner mon sentiment sur le troisième volet puisqu'il ne sort qu'en octobre.
(Pour la petite histoire, j'avais gentiment été invitée par Mister Esposito himself pour un pré-visionnage le 2 mars dernier avec quelques autres privilégiés, si si je vous assure, mais j'étais dans l'avion de retour des fidjis,. Oui, ça aussi c'est vrai. Et dans la vie... on doit faire des choix. Alors j'ai privilégié le voyage de mes 10 ans de mariage et retardé mon envie de voir ENFIN la suite).

Si le coeur des hommes 2 est aussi heureux que le premier, et c'est un avis majoritairement partagé, c'est parce qu'il en est la suite, certes, mais c'est avant tout la continuité d'une histoire qui pourrait être sans fin et qui se renouvelle. Tant que vos amis restent vos amis, votre plaisir, à les voir et à connaître leur vie, reste inchangé.

Je ne pourrais en dire autant de cette chronique. D'où est-elle partie déjà ? Ah oui, j'ai eu l'idée malheureuse d'aller faire un tour chez Pépé jeans un midi de la semaine dernière avant d'aller au restaurant. Ah cette envie d'acheter la moitie du magasin du pantalon rose au t-shirt large très coloré avec rayures, sorti tout droit de mon adolescence !
Pourquoi, alors que je n'ai en rien le budget qui va avec ? C'est une question, suicidaire, à se poser effectivement.
D'autant que chez nous les mois de mai sont (financièrement) meurtriers **

Cette chronique n'est pas tellement sérieuse puisqu'elle prend sa source sur de l'éphémère, la mode.
Et demain, tenez-vous bien la mode, ne sera plus au fluo. Alors, c'est vrai que nous sommes encore en plein dans le revival des années 80, mais vous allez voir que ce courant entame déjà ses derniers tours de pistes...

Vous vous souviendrez de ce que je vous ai dit : Fun radio diffuse depuis un an déjà, et de moins en moins timidement, des remix des tubes des années 90. 
Et la mode dans les années 90 c'était les longs manteaux, les longues jupes...Je vous assure que j'ai porté redingote (vintage) et  jupe noire qui battait mes talons sur mes bottines de Mary Poppins (Oui, bon on a les références qu'on peut) et je certifie que j'étais à la mode (Je le suis nettement moins maintenant).
Oui, on peut aussi se souvenir d'Hélène mais soyons sérieux, oublions ses garçons et regardons plutôt du côté de ses miracles amoureux. On gardera des intemporels tels que le petit t-shirt blanc avec le jean ou la classe d'Uma Turman qui danse le twist dans une longue veste.
Et puis, on doit rester stylée alors on ne s'aventurera pas du côté des pantalons brillants et on ira d'un pas décidé vers les vraies coupes, l'élégance mais avec un zeste de rébellion.
Ceci ayant été amorcé par le succès de la série Dowton Abbey. Les trois nanas de la série ont fait la couverture du vogue de Janvier 2012 (et j'ajoute de Grazia).

Oui, c'est bientôt fini aussi le revival avec Mad Men des années 50 (qui était déjà dans les années 80, la décennie à remettre à l'honneur en matière de fringues).
Les défilés automne-hiver de 2013/2014 l'ont confirmé : longs manteaux et longues robes ; et fini les épaules carrées (voire pointues). On recherche de la rondeur, de la douceur.
Ce qui prouve bien que la mode ne reflète qu'une image tronquée de ce qu'elle veut imiter. Il n'y a pas plus acerbe et émotionnellement traumatisant que cette fiction. Personnellement, cette impression qu'on vous arrache le coeur de la poitrine était devenue une sorte de drogue, partie intégrante de mon addiction à cette brillantissime série.

Alors profitez bien de vos pulls rose et vert amande (tendance flashy) parce qu'on va bientôt devoir les remiser en nous demandant ce qui nous a pris.
Laissons passer l'été les filles et rhabillons nous de pudeur, de non-dits et de délicatesse, cela nous fera du bien !

PS :Je ne sais pas encore s'il y un "Retour vers..." III,
Après tout, cela pourrait symboliser la fin (provisoire) du fluo...c'est bien dans le troisième Opus que la machine spacio-temporelle est détruite par un train...Non ?



* Oui, j'avoue cela fait 6 mois que je ne me suis pas consacrée à ce blog. Pas d'envie particulière qui m'ait accrochée ici et puis mes plus proches savent aussi que je ne fais pas rien de ma vie...Bien au contraire ! Mais merci de me lire encore !!!

** Il y a un très bon film que je vous recommande "Les Mois d'avril sont meutriers"

10 commentaires:

  1. J'aime toujours autant tes écrits ;)

    RépondreSupprimer
  2. La première !! (Oui j'étais absente un peu trop longtemps)

    RépondreSupprimer
  3. Moi, je veux le même maillot de bains rose que la demoiselle pour mes prochaines vacances !!! Ne te fait pas si rare Laure <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si je le vois, je pense à toi... Il t'ira très bien j'en suis certaine

      Supprimer
  4. çà y est j'ai lu !
    quelle culture cinématographique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hein, t'as vu ça ? je connais Retour vers le futur ET Scream... parfois je m'épate moi-même ;o)

      Supprimer
  5. le fluo, oserais je encore en porter? je ne crois pas lol

    vero trinity

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Allez quoi.... une petite écharpe ? ;0)

      Supprimer
  6. Avoir à choisir entre les Fidjis et l'avant avant-première du 3ème volet des aventures de ses hommes préférés, c'est trop la classe!

    RépondreSupprimer
  7. J'avais pô vu ça comme ça mais... Oui c'est vrai (lol).

    Et mieux qu'une avant-première, c'était un visionnage en petit comité pour donner ses impressions sur le film... A la réflexion, pourquoi est-ce que je suis partie aux fidjis me baigner avec des tricots rayés (des serpents)? ... Sans doute mes précédentes expériences professionnelles qui m'ont donné le goût du risque...:0)

    RépondreSupprimer